Semaine du Shôjo 2022 : « Quel personnage de shôjo t’inspire le plus ? Quel personnage de shôjo serait ton modèle ? »

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une occasion spéciale. J’ai en effet été contacté par Nico du Club Shôjo pour participer à cette nouvelle édition de la Semaine du Shôjo. Cet événement annuel propose de mettre en lumière les productions de la sphère shôjo, englobant par la même occasion les jôsei et les BL. Les autres bloggeurs et moi-même vous propose donc différents avis sur ces mangas souvent invisibilisés par l’ensemble des parutions de BD japonaises. Je vais donc tenter de répondre aux questions de cette année et ça va pas être de la tarte de se décider, c’est moi qui vous le dit.

Qu’entends-je personnellement par « inspirant » et par « modèle » ?

Oui il faut commencer par bien définir ces mots car chacun possède une vision plutôt personnelle des ces deux termes et il est évident que cela influence entièrement sur comment répondre aux questions du Club Shôjo. Ainsi, quand on parle de quelqu’un d’inspirant, on se retourne vers une personne qui possède des qualités indéniables non sans être exempte de défauts plus ou moins importants. A cela j’ajouterai une notion d’aura positive qui me semble indispensable, j’ai du mal à m’identifier aux grands méchants ou à les trouver inspirants. Et cela s’applique également aux modèles auxquels j’aimerais ressembler.

Bien, maintenant que cela est dit, nous pouvons commencer la liste de personnages inspirants car ce serait trop difficile de choisir un seul personnage et en réalité ça m’arrange de pouvoir en exposer plein.

Les personnages inspirants de la sphère shôjo

Sakura Kinomoto

Sakura Kinomoto © CLAMP / Kodansha

Si l’on cherche l’un des premiers personnages inspirant qui me viennent directement à l’esprit, je dirais sans hésiter Sakura Kinomoto (et non Gautier comme dans la VF de l’animé *tousse* *tousse*) de Cardcaptor Sakura. Le groupe CLAMP a su nous présenter une jeune fille très douce et aimante, foncièrement gentille et attachante, qui n’hésite nullement à aider ses amis dans le besoin. Certes, elle possède ses défauts, un peu gaffeuse, aimant bien se venger des taquineries de son grand frère, obstinée,… Mais on lui pardonne car on ne cherche pas un personnage parfait et ennuyeux mais bien quelqu’un d’inspirant.

Et personne ne peux dire que pour son âge, Sakura n’est pas ce type de personnage qui transmet des valeurs positives. Et son côté empathique très présent dans les livres et secondé par un courage très prononcé contre certaines cartes uniquement présentes dans l’animé, la transformant en une véritable super-héroïne alliant habilement des valeurs dites féminines (gentillesse, empathie, sagesse) et masculines (courage, témérité, passion).

Gareki

Gareki © 2008 Touya Mikanagi, Ichijinsha / Manglobe / Karneval Comitee

Ce très cher Gareki nous vient d’une série trop peu connue selon moi, Karneval. Créée par la talentueuse Touya Mikanagi, ce jôsei (vendu en France par Ki-oon dans sa collection shônen *tousse* *tousse*) nous raconte les aventures de Nai, Gareki et des membres de l’organisation Circus qui doivent percer les mystères entourant une espèce hautement hostile envers les humains, les Vargas.

Mais retournons à notre personnage. Outre son faciès des plus avantageux, Gareki se distingue surtout par son regard réaliste sur le monde qui l’entoure. Ayant vécu par ses propres moyens dès sa plus jeune enfance, il connaît aussi bien la lumière que la noirceur de la société. C’est en cela qu’il est des plus intéressant avec un caractère que certains qualifieraient de gris au premier abord.

Il est la tête pensante et réfléchie du trio qu’il forme avec Nai et généralement Yogi et n’hésite nullement à le réprimander ou à se plaindre du trop plein de positivité des autres membres du groupe. On dirait presque Daria (pour ceux qui connaissent cette série animée américaine de la fin des années 1990) en version masculine et en un peu moins acerbe. Il a certain défauts compréhensibles au vu de sa situation bien particulière qu’il tente de corriger en s’améliorant et en s’épanouissant. Clairement un personnage inspirant à surveiller de près.

Oscar françois de jarjayes

Oscar dans sa version manga © 1987 Ikeda Riyoko, Shueisha

Un autre personnage que je trouve inspirant, c’est bien la grande protagoniste de la Rose de Versailles, lady Oscar. Cette dernière a été élevée comme un garçon par son père et se travestit donc en homme durant la majorité voire l’entièreté de l’œuvre. Belle et élégante, c’est surtout son aura de chef qui ressort autant du manga que de son adaptation. Excellente cavalière et escrimeuse, on comprend parfaitement le respect que lui voue ses soldats ainsi que certains membres de la cour de France comme Marie-Antoinette. De plus, elle est une figure féminine importante pour le monde du manga en nous proposant un personnage complexe et fier de poursuivre les convictions qu’elle estime justes.

Riyoko Ikeda nous a proposé une véritable icône de la pop-culture qui a su trouver son public que ce soit en France avec l’adaptation en live action de Lady Oscar, avec son animé bien évidemment ainsi que les nombreuses revues de Takarazuka qui existent. Et j’en fait également parti vu que la Rose de Versailles est le premier shôjo que j’ai vu de ma vie et que son héroïne a su me marquer jusqu’à aujourd’hui. Il est donc normal de la faire figurer dans cette liste.

Ryuuki shi & seiran shi

Seiran Shi (à gauche) et Ryuuki Shi (sur la droite) © 2007 Yura Kairi / Yukino Sai, Kadokawa Shoten / Madhouse

Ces deux jeunes hommes proviennent du très peu connu Saiunkoku Monogatari, un light novel écrit par Kairi Yura et illustré par Sai Yukino qui nous conte les aventures de Shuurei Kou et de plusieurs hommes de son entourage au pays de Saiunkoku.

Nous reparlerons de la jeune femme plus tard, pour le moment ce sont les beaux Seiran et Ryuuki qui nous intéressent. Ayant un nom identique mais se composant de kanji différents en japonais, ils nous proposent deux aspects du « parfait jeune homme ». Par là j’entends que Seiran, en tant que gardien et chevalier, sait parfaitement défendre sa maîtresse et agir en chevalier servant quand il le faut. Ryuuki, quand à lui, est le parfait prince, puisqu’il est l’actuel empereur de Saiunkoku, un politicien très réfléchi qui à tendance à prendre les bonnes décisions pour son pays même si ces dernières doivent l’éloigner de la femme qu’il aime. deux archétypes du petit-ami idéal, deux caractères, deux façons d’agir pour un même résultat, nous inspirer.

Les modèles à suivre

Tohru Honda

Tohru Honda dans la nouvelle adaptation de Fruit Basket © 1999 Takaya Natsuki, Hakusensha / TMS Entertainment / Fruit Basket Comitee

On va pas se mentir, lorsque l’on lit Fruit Basket, Tohru Honda est LE personnage que tout le monde retient bien que ce ne soit pas toujours de manière positive. Alors que si il y a bien un modèle de vertu à suivre c’est bien elle et uniquement elle d’ailleurs. Comme Sakura, elle possède ses propres défauts mais la majorité des ses qualités les éclipsent très rapidement. Clairement, elle est d’une gentillesse sans borne et d’une patience d’ange quand l’on voit certains personnages négatifs qu’elle peut côtoyer, genre à tout hasard Akito Sohma ? C’est elle et sa positivité à toute épreuve qui vont être l’une si ce n’est LA solution pour sauver les Sohma maudits par les animaux du zodiaque chinois ainsi que d’autres personnages. Un véritable parangon de vertu dont j’en ai déjà longuement parlé dans mon billet sur Fruit Basket et que je prends sans retenue comme modèle à suivre.

Sumi Hasegawa

Sumi Hasegawa © 2010 Hata Akimi, Shogakukan

Sumi Hasegawa est la protagoniste de 2nd Love Once Upon a LIE, titre d’Akimi Hata paru en France chez Kazé. Il s’agit d’une femme de 28 ans ayant un bon poste, travaillant dans une société de cosmétiques, et qui est exposée comme forte. Et ce n’est pas une façade, elle est effectivement l’un des meilleurs éléments de cette série, bien résolue à atteindre son but quel qu’il soit. On la découvre au moment où la personne qu’elle aime en secret depuis des années vient lui annoncer son mariage avec une autre femme. En tant que personnage mature, elle lui répond avec le sourire et le félicite avant de s’en aller pour pleurer un peu, à l’écart de tout le monde, avant de reprendre son travail comme si de rien n’était.

C’est cette caractéristique de Sumi qui force le respect. Je voudrais personnellement avoir cette force de caractère et cette maturité et pouvoir réagir de la même manière dans des circonstances proches. Après, ce n’est pas un parangon de vertu comme peut l’être Tohru mais sa philosophie de vie est vraiment intéressante et peut servir de modèle à beaucoup d’entre nous. Et ce n’est pas ses quelques défauts comme son obstination parfois abusive qui pourront modifier cela.

Shuurei Kou

La jeune Shuurei Kou dans l’adaptation de Madhouse © 2007 Yura Kairi / Yukino Sai, Kadokawa Shoten / Madhouse

Nous avons déjà parlé de deux personnages masculins de Saiunkoku Monogatari qui pourraient être inspirants, mais on parle maintenant d’un modèle à suivre : Shuurei Kou. Et je n’abuse pas en le disant, cette jeune fille mériterait des statues à son effigie tellement elle est incroyable.

Il s’agit d’une jeune fille de bonne famille, la princesse du clan Kou, mais surtout une héroïne qui est un véritable modèle à suivre. Bien qu’étant noble et ayant un domaine, elle ne possède aucune richesse personnelle, vivant dans une maison partant en ruine et ne possédant que peu d’argent pour vivre. Instruite et sachant lire ce qui est plutôt rare pour la période historique imaginaire qui nous est présentée, Shuurei qui ne peut pas devenir fonctionnaire d’Etat, cette fonction étant réservée aux hommes, décide d’enseigner aux enfants du temple.

Lorsqu’on lui a offert la possibilité d’aider le peuple en guidant l’empereur pour qu’il puisse devenir un meilleur dirigeant, elle a accepté non pas uniquement pour l’argent mais surtout car elle sait que vivre dans un palais et en haut de la société doit se faire en le méritant et sans opprimer le peuple. Elle a une véritable vision humaniste qu’elle va défendre tout au long de la série. Sage, intelligente, téméraire, humble, généreuse… que des qualités humaines auxquelles on ajoute des compétences comme l’écriture, la couture, la musique, la cuisine et autres qu’elle met au service du plus grand nombre. Pour tout cela et bien plus encore, Shuurei est un modèle de vie et de vertu qui mérite bien plus de reconnaissance.

Hiromu & Masaki Fujiyoshi

Masaki (à gauche), Hikari (au centre) et Hiromu (à droite) © 2019 Ichi Ichikawa / Fusion Product Inc. / Boy’s Love IDP

Ici on parle des deux papas de Hikari qui sont de véritables modèles à suivre. Si on se tourne vers Masaki, il s’agit d’un jeune père au foyer très aimant envers tous les membres de sa famille. Il sait qu’il n’est pas parfait et essaie autant que possible de s’améliorer autant dans son rôle de père que de mari. Il lui arrive de douter mais il sait communiquer avec ceux qui l’entoure pour résoudre le plus rapidement possible les différents problèmes qui peuvent survenir. Gentil, il est très à l’écoute des soucis de son entourage et s’efforce des les aider lorsqu’ils en ont besoin. Un très bon père, un très bon amant et un ami fidèle sur qui on peu réellement compter.

Son mari, Hiromu, possède lui aussi des qualités humaines très intéressantes. Dans un univers omégaverse où le système de castes règne et où les alphas sont les meilleurs et au-dessus des autres, Hiromu n’a jamais cherché à se croire supérieur aux bétas et omégas. Il trouve cela d’ailleurs vraiment peu réaliste ce qui le met bien à part de la majorité des personnages de BL omégaverses. Ou bien c’est la dessinatrice Ichi Ichikawa qui veut créer des hommes alphas plus nuancés puisque Matsuo Tomohiro, l’ami et collègue de Hiromu, pense lui aussi qu’un alpha n’est pas forcément supérieur à qui que ce soit. Bref, si l’on en revient à l’amant de Masaki, ce dernier se distingue aussi par son amour envers les membres de sa famille, allant jusqu’à s’éloigner de ses parents lorsque ces derniers voulaient empêcher son mariage. On a ici quelqu’un d’intègre, de foncièrement bon et d’amoureux. Ah oui dernière chose, il est un des rares alphas à réussir à se contrôler lorsque son oméga est en chaleur, ce qui est un bon point pour lui.

Ensemble ils forment un couple modèle, deux pères aimant et élevant parfaitement leur enfant. Ils méritent donc amplement de figurer ici.

Conclusion :

On va s’arrêter là pour ce listing mais je vous rassure il existe encore beaucoup d’œuvres et de personnages dont j’aurais voulu vous parler ici. Yona de Yona, princesse de l’aube, Shirayuki ou Zen de Shirayuki aux cheveux rouges, les deux Nana de Nana et tant d’autres. Mais je suis sûr que les autres bloggeurs se feront un plaisir de vous en présenter. Aussi je termine ici ma première participation à la Semaine du Shôjo. Allez en lire sans modération !


Image à la une :

Bannière promotionnelle de la Semaine du Shôjo 2022 © Club Shôjo. All rights reserved.

Les autres articles de la semaine du shojo :

20 réflexions au sujet de « Semaine du Shôjo 2022 : « Quel personnage de shôjo t’inspire le plus ? Quel personnage de shôjo serait ton modèle ? » »

  1. Tohru et Oscar sont deux personnages de manga que j’affectionne le plus, je ne peux qu’acquiescer ta liste aha !
    Sakura également, quand j’étais petite j’adorais regarder l’animé mais j’aimais son caractère.
    Je prends note pour le boy’s love omegavers et le Daria masculin (je ne connaissais pas mais ça peut m’intéresser)

    J’aime

    1. Merci pour cette réponse ^^ Je vois que mes conseils ont plu et c’est le principal XD
      Tohru et Oscar sont incroyables, Sakura est toute mimi, et oui le Daria masculin est vraiment très intéressant je pense que tu ne regretteras pas de tenter l’expérience Karneval.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai beaucoup aimé ton article, tu décortique bien le thème et tu nous propose des personnages et des mangas/lights novels moins connus ça fait plaisir et ça donne de quoi découvrir! Moi aussi je pense que Karneval mériterait bien plus de visibilité!

    L.

    Un article bien complet avec des choix vraiment intéressants ! Cela a été un plaisir de te lire et de voir que l’on a des avis similaires sur certains personnages.

    H.

    J’aime

    1. Merci pour ton retour L. J’ai essayé de varier un peu en proposant des personnages moins connus mais tout aussi intéressants ^^
      Merci aussi H. Si nos avis se rapprochent c’est très certainement car certains personnages ont vraiment bercé et inspiré toute une génération ^^

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s